Accueil > Juridique, Web > Le recrutement 2.0

Le recrutement 2.0

3 novembre, 2009

L’utilisation des réseaux sociaux peut être un bon moyen pour un recruteur d’en apprendre davantage sur un candidat qui l’intéresse. Cela s’ajoute à la possibilité de vérifier l’activité en ligne de ce candidat. Toutefois, ce n’est pas parce que c’est possible que cela est légal ou pertinent.

En effet, le processus de recrutement est encadré par le code du travail. L’article L. 1221-6 du code du travail prévoit ainsi que

« Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier sa capacité à occuper l’emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles. Ces informations doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles ».

De fait, les seules informations qu’un recruteur est autorisé à utiliser sont celles qui ont pour finalité d’apprécier la qualité professionnelle du candidat. Un recruteur qui peut avoir accès à énormément d’informations professionnelles mais également personnelles sur un candidat est donc tenu de se censurer en ne tenant pas compte de ces dernières. Cette connaissance peut simplement résulter du fait que le candidat ne les protège pas, le plus souvent par ignorance. Il faut dans ce cas que le recruteur ait une éthique à toute épreuve pour ne pas être tenté de consulter ces informations.

Le point faible de la législation reste qu’un recruteur n’est pas tenu de donner les critères sur lesquels il s’est fondé pour retenir un candidat plutôt qu’un autre. De plus, les refus n’ont pas à être motivé. Dès lors comment un candidat prouvera que ce sont des informations sur sa vie privée qui ont conduit un recruteur à écarter sa candidature ?

Le candidat doit de sont côté répondre de bonne foi aux questions posées par le recruteur (art. L. 1221-6 al. 3 c. trav.). Cela signifie que s’il ment sur le contenu de son CV, il engage sa responsabilité, ce qui peut conduire le cas échéant à un licenciement. Attention donc à ne pas trop se survendre sur Internet ! La déception peut être rude !

Reste à savoir si les informations contenues sur les réseaux sociaux et sur Internet de manière plus générale sur les plus pertinentes pour choisir le meilleur candidat à un poste donné.

Un conseil pour les candidats : gérer sa présence sur les différents réseaux sociaux en prenant conscience que les recruteurs y sont. Pourquoi ne pas avoir une gestion différenciée entre les réseaux à finalité professionnelle et ceux à vocation personnelle ?

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 13 novembre, 2009 à 11:04
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :